Nonna DEBONNE, ses 10 ans au PSG

  • 0

Nonna DEBONNE, ses 10 ans au PSG

Nonna DEBONNE

Nonna DEBONNE- Defenseure au GPSO 92 ISSY

A 35 ans, Nonna Debonne , la latérale gauche du GPSO 92 Issy, est la doyenne des Chouettes. Mais au même âge que les parisiennes Gaëtane Thiney et Julie Soyer, Nonna a toujours un enthousiasme d’adolescente pour le haut niveau qu’elle a découvert au… Paris St Germain !

Rien ne prédestinait pourtant la jeune Nonna a une telle carrière; née au Mans en 1985, l’année où Michel Platini raflait un troisième Ballon d’Or! Parents en mode hippie: papa aux cheveux longs rêve du monde des artistes et maman partage son oecuménisme comme infirmière avec des personnes âgées…

 

Mais à l’école, Nonna découvre le football avec les garçons et se prend de passion pour le PSG alors que son papa ne cache pas être fan de l’OM …

Nonna vit à la campagne à 30 km du Mans. Ses qualités la dirigent vite vers le grand club de la Sarthe où elle intègre l’équipe des cadettes du FC Le Mans. A l’époque, elle joue en attaque et lors de sa dernière saison, à 16 ans, elle renforce même l’équipe seniors.

Dans sa catégorie d’âge, Nonna la mancelle joue la Coupe Nationale des U16 pour la Ligue du Maine.

 

 

Nonna DEBONNE face à Soyaux- D1 ARKEMA- Crédit photo: Maëlle FONTENEAU

Les sejours au Centre National de Clairefontaine se multiplient et c’est ainsi qu’elle attire l’attention du grand PSG à partir de 2004!

D’abord amateure puis semi-pro, Nonna réalise son rêve : professionnelle! Oh pas au salaire des garçons mais, avec 2500 euros mensuels pour jouer au foot toute la semaine, Nonna est heureuse!

C’est là qu’elle enregistre toutes les données tactiques du poste de défenseure et peaufine sa technique. Aux côtés de Sabrina Delannoy, Laure Bouleau, Laure Lepailleur et Jessica Houara, Nonna Debonne, 1,68m, se frotte aux grosses cylindrées de la Division 1 comme Lyon et le Juvisy de Marinette Pichon, Sandrine Soubeyrand et Gaëtane Thiney

Cerise sur le gâteau, Nonna dispute la toute nouvelle Ligue des Champions. Elle s’illustre notamment avec un but exceptionnel contre les anglaises de Plymouth, battues 3-0 et un huitième de finale contre les allemandes de Francfort.

 

Bruno BINI

Bruno BINI- Source: GETTY IMAGE

Presque 200 matches et 8 buts comme défenseure axiale ou à gauche du club phare de la capitale, Nonna se forge un sacré palmarès, fort également d’une victoire en Challenge de France en 2010. Elle est aussi la troisième joueuse la plus capée du PSG après Sabrina Delannoy (321 matches) et Laure Bouleau (230 m)! A la même époque, Bruno Bini, le sélectionneur national qui fut son entraineur chez les jeunes, la convoque à deux reprises en Bleue pour remplacer la capitaine lyonnaise, Sonia Bompastor.

Nonna au PSG

Nonna DEBONNE, au PSG

“Bruno Bini pensait que j’étais gauchère mais même droitière j’aime ce poste où on voit bien l’ensemble du jeu et où on peut avoir un bel apport offensif”  explique la latérale du GPSO 92 Issy. En Division 2 , l’an passé , Yacine Guesmia, son coach à Issy, la faisait jouer en milieu défensif mais cette saison, elle vit à fond ses dernières saisons en défense.

 

Nonna aurait pourtant aimé sortir par la grande porte du PSG, mais Farid Benstiti, son entraîneur la dernière saison, ne lui a pas offert cette possibilité… Dure loi du monde professionnel.

 

Qu’importe, Nonna s’accroche. Elle trouve refuge au FF Issy de Christine Aubère, mais avec la descente du club du 92 en Division2, Nonna Debonne, avec humilité et abnégation, serre les dents. Retour aux sources au Mans, où une terrible fracture entre la direction du club et le coach soutenu par ses joueuses, entraîne le départ de presque toute l’équipe! L’ AS Poissy , en championnat amateur régional, l’accueille à son tour…

 

Mais, l’ancienne internationale du PSG n’a pas dit son dernier mot. Elle accepte un nouveau challenge à Issy en Division2, sous la direction de Yacine Guesmia puis la remontée dans l’élite cette saison .

Nonna ne lâche rien et veut trouver du bonheur à chaque match, au service d’un club qui lui fait confiance malgré les années.


A 13 ans, en 1998, Nonna se peignait le visage en bleu-blanc-rouge pour soutenir nos futurs champions du monde. A 35 ans en 2020, malgré le vertige d’une fin de carrière qui s’avance et l’angoisse d’un monde en crise, la sereine Nonna s’est fixé un nouveau défi . Elle est, en parrallèle de sa carrière de joueuse de haut niveau, devenue agent social à Vernouillet dans les Yvelines, au service des personnes âgées isolées  «  Comme un hommage au travail de ma maman » confesse Nonna Debonne.

Nonna debonne, enfant, jouant au ballon avec son papa

Nonna DEBONNE, enfant, avec son papa.

« J’aurais aimé avoir un grand frère dans mon enfance pour pouvoir partager des jeux de garçons  ». Mais Cette saison, c’est bien elle l’indispensable grande soeur de nos formidables Chouettes !

 

Alain Vernon

Laissez un commentaire